AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 17:58

Quelques personnes ont manifestées leur intérêt pour un résumé de ma part de mon cours sur les ravageurs, maladies et carence. Ce sont des grandes lignes, un cours complet ne se résumant pas ici. J'ai choisi ce qui était le moins pointu comme information, et le plus approprié à mon avis à la plupart des jardiniers ici.

Lutte intégrée:

  • Tous les moyens possibles pour lutter contre les insectes et maladies.

  • Il est fortement suggéré aux jardiniers d'adopter au départ de bonnes méthodes et habitudes de culture, afin de garder les plants les plus sains et vigoureux possible, avant d'avoir besoin de traiter.

  • Lorsqu'une maladie, un insecte ou une carence survient, il faut d'abord déterminer son degré de nuisance. Parfois le traitement est plus nuisible que l'insecte lui-même. Certains insectes sont bénéfiques et agissent comme prédateurs, même s'ils s'attaquent un peu aussi à nos plantes. Les tuer, risque aussi la mort des autres insectes utiles. À mettre dans la balance avant de recourir aux produits.

  • Bien identifier la maladie, l'insecte ravageur ou la carence avant de traiter, pour éviter de causer plus de tort. Dans le doute, se rendre dans un centre jardin avec une partie de la plante malade ou infesté dans un sac, pour s'assurer du bon dépistage.

  • Ne pas traiter biochimiquement une plante qui est stressée (manque ou surplus d'eau, grande perte de feuilles, etc...).

  • À l’apparition d’une maladie ou d'un insecte en grand nombre (regroupés), tailler rapidement les branches affectées (si possible). On taille dans le bois sain, à au moins 15 cm de la maladie.

  • Lorsqu’une plante est carencé, par la nature des éléments dans le sol, on procède d’abord à une solution à court terme : une application foliaire de l’élément carencé. Ensuite, il faut faire une correction à long terme, en appliquant au sol un engrais ou un amendement contenant l’élément déficient. Le compost et les sols fertiles s’assurent à d’équilibrer le sol à long terme.

  • Si la décision est prise d'intervenir, préférer d'abord les méthodes culturales, mécaniques, physiques et biologiques avant les produits biochimiques (cuillette manuelle des insectes, jets d'eau, paillis, rotation des cultures, arrosage, etc...

  • S'assurer si on utilise un produit, du meilleur moment pour l'utiliser, dans l'année (selon le stade de développement de l'insecte), de la journée, selon la température, etc...

  • Après un traitement, s’assurer d’avoir laissé le temps suffisant au produit pour agir, avant de traiter de nouveau (certains produits agissent sur des périodes de 3 à 5 jours).



_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin


Dernière édition par alegria le Ven 11 Mar 2011 - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 17:58


Bonnes conditions et habitudes de culture, défavorisant les maladies, insectes et carences:

  • Placer la bonne plante au bon endroit

  • Pailler les plantes au soleil

  • Ne pas pailler les plantes d’ombre à l’ombre, comme les hostas ou heuchères. Les conditions humides sous leurs feuilles favorise la pourriture du collet.

  • Biner la terre dans les potagers, pour mettre sur le dessus du sol les ravageurs, qui seront plus accessibles par leurs prédateurs (oiseaux et autres)

  • Toujours faire une rotation des cultures au potager. Certaines maladies peuvent vivre dans le sol pendant 15 ans.

  • S’assurer d’un sol de bon drainage. Les sols lourds sont souvent propices aux maladies, ou empêchent les plantes de puiser les éléments nutritifs.

  • Éviter les stress thermiques aux plantes (arroser profondément en période de sécheresse)

  • Développer de bonnes habitudes d’arrosage : arroser les racines seulement, jamais le feuillage. Arroser longtemps, moins souvent (en profondeur). Éviter les arrosage répétitifs aux deux jours, le boyau à la main (ce qui créé à la longue des plantes aux racines courtes et moins résistantes). Arroser tôt le matin

  • Biner à l'automne le sol autour des plantes hôtes des insectes qui passent l’hiver dans le sol (autour des rosiers par exemple) afin de remonter les insectes nuisibles à la surface et de décourager les autres à venir pondre dans le sol.

  • Mettre du paillis au pieds des plantes non résistantes aux maladies fongiques, pour éviter que la pluie fasse éclabousser la terre sur le feuillage de ses plantes, avec les spores de la maladie (autour des rosiers, par exemple).

  • Éviter les tailles excessives des grandes plantes qui ont été plantées aux mauvais endroits. Les tailles radicales favorisent les mauvaises coupes qui deviennent des portes d’entrées aux maladies ou ravageurs. Elles rendent aussi les plantes plus faibles, moins aptes à se défendre. Par exemple, les bouleaux…selon certains chercheurs, les tailles excessives des bouleaux en boule, est un des problèmes qui a rendu l’espèce beaucoup moins résistante, ce qui a aidé le ravageur l’agrile du bouleau à se propager de façon désastreuse. Maintenant, on est au prise avec ce ravageur pour lequel peu de solutions sont possibles. Plusieurs municipalités interdisent maintenant la plantation de bouleaux. (on questionne aussi le fait d'avoir planté massivement cet arbre en devanture des maisons, dans des sols souvent pauvres de terre rapportée, alors qu'en réalité, c'est une plante qui demande un peu d'ombre. Ce phénomène largement répandu a aussi augmenté la capacité du ravageur à se reproduire à une trop grande vitesse.

  • Toujours toujours désinfecter les outils lors d'une taille sur un arbuste malade. Dans l'idéal, on désinfecte même entre les taille d,arbustes ou arbres sains. On se promène avec une petite bouteille pour asperger notre sécateur d'alcool régulièrement.

  • Éviter autant que possible la monoculture, qui favorise une propagation de maladies ou ravageurs propice à cette plante (entre autre, pelouse fait que de graminées).

  • Ne pas replanter les plantes de la même famille, dans les endroits oû un ravageur ou une maladie est présente (par exemple, ne pas planter un arbre de la famille des prunus, si le nodule noir du cerisier infeste des arbres du quartier).

  • Garder les arbres forts et en santé, en les arrosant à la largeur de leur couronne dans les moments de sécheresse. Il appert que depuis quelques années, le sol est de plus en plus sec, causant à long terme le dépérissement et la mort d’arbres matures, établis depuis longtemps. Les réserves d’eau dans le sol sont moindres qu’il y a quelques années.

  • Arroser tard en automne les plantes…pas juste les conifères, mais également les feuillus. Depuis quelques années, les automnes sont de plus en plus chaud, de plus en plus tard. Lorsqu’en hiver, les température montent au-dessus du point de congélation, les arbustes et arbres, même feuillus, transpirent, mais ne peuvent équilibrer la perte en eau avec leurs racines, l’eau étant gelée dans le sol. Au printemps suivant, la plante manque de réserve d’eau, et les bourgeons sèchent avant d’avoir pu ouvrir.

  • Ne pas passer un taille-bordure autour d’un arbre…ce qui cause des blessures à son tronc, qui pourront lui être fatales à la longue.

  • Choisir autant que possible des variétés résistantes aux différentes maladies ou ravageurs, particulièrement dans le cas d’un arbre.

  • Les terres lourdes et mal drainés sont souvent causes de maladies ou de carences diverses. S’assurer d’une bonne qualité du sol, meuble et bien drainé.



_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin
Revenir en haut Aller en bas
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 17:58

Au sujet de certains produits ou traitements

  • Éviter d'utiliser votre roténone. Depuis quelques années, des chercheurs pensent qu'il peut y avoir un lien avec la maladie de Parkinson, et dès cette année, sa vente sera désormais interdite.

  • Pour le traitement des vers blancs avec les nématodes, l’idéal est de traiter de la fin juillet à la mi-septembre, même si parfois on parle du printemps. Au printemps, le traitement des nématodes est moins efficace. Cependant, c’est plus difficile dans le cas d’un été chaud avec restriction d’arrosage, car le sol doit rester humide.

  • Utiliser de l’huile horticole au lieu de l’huile de dormance. L'huile horticole est plus raffinée, et permet un traitement pendant la dormance de la plante, mais aussi pendant la croissance. (suivre les instructions du fabricant, surtout si utilisé avec la chaux souffrée).

  • Faire attention avec l’huile de dormance, certaines plantes sont sensible à ce produit. À éviter pour :

§ Caryers
§ épinette du colorado
§ érable à sucre et du japon
§ hêtres
§ houx
§ noyer cendré
§ noyer commun
§ certains cultivars de pommier
  • Être prudent avec le savon insecticide sur certaines plantes intolérantes à ce produit. Risque élevé de phytotoxicité:

§ Capucines
§ cœurs saignants
§ érables japonais
§ fougères, impatients
§ pois de senteur
§ gardénias
§ poinsettias
§ sorbiers



_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin
Revenir en haut Aller en bas
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 17:59

Quelques idées en vrac

  • Pour les pucerons et les tétranyque, les faire tomber avec un fort jet d'eau, ce qui casse leur appareil buccal suceur et les rendent inoffensifs.

  • Une taille excessive ou trop régulière, favorise les nouvelles pousses tendres de la plante. Très souvent, ces pousses tendres sont les mets préférées des ravageurs, ou plus sensibles aux maladies. Éviter un taillage trop fréquent.

  • Traiter lorsque l’infestation est sévère, seulement. Comme par exemple, les perce-oreilles sont des insectes utiles, car ils mangent un grand nombre d'insectes nuisibles. Donc même si on en voit quelques-uns, à traiter en cas nécessaire seulement. (Pour voir de quoi ils se nourrissent: http://fr.wikipedia.org/wiki/Forficula_auricularia )

  • Les heuchères sont particulièrement sensible à la moisissure grise. Cette pourriture est souvent causé par un excès d'humidité, et passe l'hiver dans les débris au sol. Il vaut mieux ne pas trop les arroser, ni mettre trop de paillis, et les planter dans un sol meuble, non lourd.




Voilà pour le moment! J'ai des informations beaucoup plus pointues sur chaque maladie, ravageur, carence, produits biochimique, mais ça serait trop long à mettre ici. Mais si quelqu'un a des questions précises, je peux essayer de répondre. J'ai un excellent outil de travail de 360 pages, qui est pas mal complet. En espérant que ça sera utile pour au moins une personne. Bersimis

_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin
Revenir en haut Aller en bas
Tulipe 127

avatar

Nombre de messages : 41760
Localisation : Rimouski zone 4b
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 18:08

Merci Alégria c'est super surtout quand je vais avoir un problème.C'est ici que je vais venir lire en premier.

Pouce Tit coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://photobucket.com/albums/a292/tulipe127/
Brunante

avatar

Nombre de messages : 5901
Age : 75
Localisation : Notre -Dame -de-Ham zone 4
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 19:00

Merci pour ces précieux renseignements ,de bien bonnes idées à retenir . accolade
Revenir en haut Aller en bas
http://photobucket.com/albums/v316/petites/?
mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31068
Localisation : Chicoutimi zone 3 -
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 19:03

en effet . bien intéressant...

et assez désespérant quand on parle d'eau....vraiment pas simple d'arroser au bon moment et avec les bonnes quantités d'eau...encore plus quand il s'agit des arbres...ici il en faudrait tellement pour compenser la baisse de la nappe phréatique affraid

en tant que jardiniers, il faudra, un jour, accepter de renoncer à bien des plantes et arbres grands consommateurs d'eau, au profit de plantes plus économes...

merci Alégria pour ce partage bien intéressant !

_________________
Il t'a été dit que tu étais une divinité déguisée, un dieu qui s'amusait.
Il t'a été dit que tu es  noble de raison,
disposant de facultés infinies,
admirable de forme et de mouvements,
comme un ange en action, comme un dieu en appréhension..
Le secret de déplacer des montagnes et de réaliser l'impossible t'a été donné.
(memorandum de Dieu)
Revenir en haut Aller en bas
http://smg.photobucket.com/albums/v289/hortimimi/
mimi
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31068
Localisation : Chicoutimi zone 3 -
Date d'inscription : 29/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 19:10

ce que je trouve perso, difficile, c'est souvent d'identifier le problème, qu'il s'agisse d'un insecte ou d,une maladie.

Il serait intéressant que ceux qui sont confrontés à un ravageur expliquent leur cas , avec photos à l'appui (parce que pas facile de bien enregistrer juste avec des mots pour décrire une bibite ou un dommage).
Ceux qui connaissent cela (comme Alégria ou d,autres) pourraient identifier le problème et suggérer des solutions.

Après un certain temps, ça nous ferait une belle banque de référence .

_________________
Il t'a été dit que tu étais une divinité déguisée, un dieu qui s'amusait.
Il t'a été dit que tu es  noble de raison,
disposant de facultés infinies,
admirable de forme et de mouvements,
comme un ange en action, comme un dieu en appréhension..
Le secret de déplacer des montagnes et de réaliser l'impossible t'a été donné.
(memorandum de Dieu)
Revenir en haut Aller en bas
http://smg.photobucket.com/albums/v289/hortimimi/
Rolande

avatar

Nombre de messages : 4275
Localisation : Chicoutimi
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 19:50

Merci beaucoup Alégria!

Ce résumé va effectivement être très pratique à consulter en cas de problèmes au jardin. D'un autre côté, ce serait bien agréable de ne avoir à y venir trop souvent, mais on sait bien que les maladies et les insectes aiment bien se faire une place aux plates-bandes et au potager.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://s909.photobucket.com/albums/ac298/romo_057/
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 19:55

mimi a écrit:
en effet . bien intéressant...

et assez désespérant quand on parle d'eau....vraiment pas simple d'arroser au bon moment et avec les bonnes quantités d'eau...encore plus quand il s'agit des arbres...ici il en faudrait tellement pour compenser la baisse de la nappe phréatique affraid

en tant que jardiniers, il faudra, un jour, accepter de renoncer à bien des plantes et arbres grands consommateurs d'eau, au profit de plantes plus économes...

merci Alégria pour ce partage bien intéressant !

C'est sûre que dans le cas d'une personne qui a un grand terrain comme toi, je peux vraiment comprendre que tu ne peux pas arroser.

Cependant, je pense que pour les gens qui sont en ville, sur de plus petits terrains il vaudrait peut-être la peine de moins arroser régulièrement les vivaces, et penser au printemps et tard à l'automne aux quelques arbres auxquels ont tient le plus. Parce que les arbres ont un grand rôle écologique à jouer, et sont particulièrement importants sur les terrains de ville.

Je pense entre autre à Isabelle, du centre jardin, qui me contait qu'elle a des arbres centenaires sur son terrain qui avaient beaucoup de misère à débourrer un printemps. Elle a mis le boyau à leur pieds, quelques heures chacun, et pas longtemps après, ils débourraient. Selon elle, ses arbres même matures, étaient en manque d'eau. Et c'est ce qu'on m'a dit dans ma formation cette semaine.

Peut-être que l'idée c'est de choisir ses arbres préférés, et de penser, ne serait-ce qu'une fois dans l'année, de leur mettre le boyau à leurs pieds. HUM

_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Olivier



Nombre de messages : 3821
Age : 27
Localisation : Sherbrooke
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 20:04

Merci beaucoup Alegria! Clap Ca répond à plusieurs questions que je me fais poser...

L'été dernier, j'aspergeais les Gardénias infestés du centre-jardin de savon insecticide. caché Je n'ai jamais remarqué d'intolérance...


_________________
PO
Revenir en haut Aller en bas
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 20:04

mimi a écrit:
ce que je trouve perso, difficile, c'est souvent d'identifier le problème, qu'il s'agisse d'un insecte ou d,une maladie.

Il serait intéressant que ceux qui sont confrontés à un ravageur expliquent leur cas , avec photos à l'appui (parce que pas facile de bien enregistrer juste avec des mots pour décrire une bibite ou un dommage).
Ceux qui connaissent cela (comme Alégria ou d,autres) pourraient identifier le problème et suggérer des solutions.

Après un certain temps, ça nous ferait une belle banque de référence .

Tu sais, le prof de notre cours était une personne d'expérience dans ce domaine... il en était évident. Elle est la spécialiste qui fait le tour des centres jardins avec les nouveaux arrivages, pour inspecter les plantes. Mais même elle, disait que parfois, ils doivent avoir recours aux laboratoires pour identifier correctement les maladies ou insectes.

Ça me fait penser...on parle beaucoup du virus x des hostas. On voit des photos partout, et plusieurs sites en parlent. L'an dernier, je soupçonnait un hosta de notre centre jardin d'en être atteint. Je l'ai mise en quarantaine, et plusieurs personnes qui en connaissent sur les maladies pensaient comme moi. Et bien, on dû envoyer des feuilles en laboratoire pour expertise... pour apprendre que finalement, il n'avait pas la maladie. C'était donc très trompeur.

Donc pour nous aider dans notre rôle de conseiller, parce que régulièrement les clients viennent nous voir pour identifier le problème de leur plantes, il faut vraiment avoir un guide avec nous, qui nous montre des photos, donne des symptômes, parlent des conditions dans lequel c'est apparu, etc...et mon livre, comme je dis, est un gros cartable de 360 pages. sourire en coin Parfois, on doit demander aux clients de nous laisser la plante, pour faire des recherches plus poussées, et parfois même, les faire analyser. (je pense aux arbres matures, qu'on ne traite pas comme une simple vivace).

Mais par contre, il y a des choses qui reviennent, et oui, ça serait dont intéressant de se monter une sorte d'encyclopédie ici sur le forum, à ce sujet...ça me donne presque le goût de commencer une fiche quotidienne, ou presque, sur une maladie ou un insecte...on pourrait penser à ça. HUM

_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin
Revenir en haut Aller en bas
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Ven 11 Mar 2011 - 20:08

Tulipe, Brunante, Rolande, Mimi et PO, Tit coeur


Pierre-Olivier a écrit:
Merci beaucoup Alegria! Clap Ca répond à plusieurs questions que je me fais poser...

L'été dernier, j'aspergeais les Gardénias infestés du centre-jardin de savon insecticide. caché Je n'ai jamais remarqué d'intolérance...


Moi je ne savais pas pour les capucines...je vais essayer cet été je pense. Peut-être que ça dépend du moment ou des conditions dans lequel le savon insecticide est appliqué sur la plante? Je n'en sais rien, sur ça, je ne parle pas d'expérience, mais de théorie. De kessé

Par contre, je sais qu'il faut être très très précautionneux avec les érables japonais. Au centre jardin, on ne les traite pas biochimiquement. Si nécessaire, les feuilles sont retirées une à une de l'Arbre, tellement c'est une plante sensible.
Revenir en haut Aller en bas
Josée

avatar

Nombre de messages : 7116
Localisation : Québec zone 4b
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Sam 12 Mar 2011 - 10:42

Merci Alegria, très intéressant tout ça et facile à lire et à comprendre. accolade

On a de la chance de t'avoir, tu es très généreuse. Franie
Revenir en haut Aller en bas
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Sam 12 Mar 2011 - 11:44

T'es ben fine Josée! rosette

_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin
Revenir en haut Aller en bas
Lilasmai

avatar

Nombre de messages : 8645
Age : 6
Localisation : Lanaudière zone 5a
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Mar 15 Mar 2011 - 2:40

Tout ceci est très intéressant Alegria et je te remercie pour ce beau travail que tu as fait et aussi pour l'avoir partagé. Ce sont de bons conseils à suivrent....

Merci beaucoup... rosette

_________________
Donne-moi une semence et j'en ferai un jardin.

http://lesdouceursdelilasmai.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdouceursdelilasmai.blogspot.com/
alegria
Administrateur


Nombre de messages : 27909
Localisation : zone 5
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   Mar 15 Mar 2011 - 8:08

Merci à toi de ton commentaire Lilasmai! Bersimis

_________________
Here is a little song I wrote
You might want to sing it note for note
Don't worry be happy
In every life we have some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy......

Bobby McFerrin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lutte intégrée des maladies, ravageurs et carences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens intéressants sur les maladies des chèvres
» Capselle bourse a pasteur
» Banque de données Phyto Ressources - Ravageurs et maladies
» recettes maison pour combattre maladies et ravageurs
» Maladies et ravageurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du coeur au jardin :: Espace horticole :: Au jardin :: Maladies et insectes nuisibles-
Sauter vers: